Olivier-films Richard Olivier réalisateur indépendant

English | Français

Richard Olivier Réalisateur indépendant

Le départ douloureux de ce monde de notre ami cinéaste m'a glacé.

Benoît, je le connaissais depuis notre première rencontre au Musée du Cinéma à l'occasion de la projection de son tout premier court-métrage au début des années septante. Nous étions donc plus ou moins de la même génération, celle des temps héroïques de l'I.A.D.

Au cours des années qui suivirent on s'est beaucoup vu, puis un peu moins, puis plus du tout, avant de se revoir à nouveau et pour longtemps, pensais-je, sans vraiment trop y croire, car la vie est si vache et les cinéastes quelquefois si cow-boys.

Il vient un moment dans nos existences où seule la mort sépare définitivement et il faut avoir entendu Léo Ferré évoquer en musique son poème testamentaire, "Les vieux copains", pour en ressentir toute la désespérance et en apprécier la beauté.

Le hasard fait que ces dernières années, Benoît et moi habitions non loin l'un de l'autre. Le cimetière de Braine l'Alleud où il repose à présent est encore plus proche que ne l'était sa résidence perdue dans les bois, à quelques minutes à vol d'oiseau de chez moi.

Aussi, lorsque passent les nuages au-dessus de ma maison, il m'arrive de penser à lui, là-bas tout seul dans son coin de cimetière, qui ne peut plus les regarder et en apprécier l'étrange beauté.

Est-ce mal de songer à cela ? Chacun y répondra selon sa sensibilité et l'importance qu'il accorde aux autres, à leurs traces de vie.

Personnellement, je regretterai toujours de ne pas avoir filmé Benoît chez lui ; d'autant plus que lors de ma dernière visite à son domicile le 18 mars, au moment de le quitter, l'ami Benoît, debout sur le seuil de sa porte m'a dit ces derniers mots :

"S'il existe un autre monde, c'est là que l'on se reverra".

D'où est née l'étincelle du projet que voici.

Son énoncé est simple, voire même basique : filmer tous les cinéastes de ce pays et les réunir sous un titre "générique". Les filmer tous et toutes indistinctement de leur âge, de leur style, de leur genre, de leur talent.

C'est là une tâche énorme par le nombre élevé des cinéastes et complexe par le kaléidoscope riche et varié des personnalités.

Pour tenter de mener l'entreprise à bonne fin, il faudra, me semble-t-il, tenir compte du critère suivant : le ou la cinéaste devra avoir réalisé au minimum trois films, sauf exception. En effet il m'est impossible physiquement et matériellement de filmer le ou la cinéaste qui ne serait l'auteur(e) que d'un seul court-métrage. Ce serait à la fois prématuré et irréalisable. Mais il va de soi que chacun(e) de ces jeunes cinéastes actuels trouveront tôt ou tard leur juste place dans cette encyclopédie qui, comme un dictionnaire, s'enrichira de nouvelles personnalités au fil(m) du temps.

Histoire de faire la nique à "La Grande Faucheuse", les cinéastes disparus seront présents dans ce Film Mémoire. Chacun d'eux sera représenté par un porte-parole ou plutôt un porte-coeur. Ainsi en sera-t-il pour :

Benoit Lamy, Henri Storck, Luc Monheim, Hugo Claus, Patrick Van Antwerpen, André Delvaux, Jean Delire, Henri Xhonneux, Fran?ßois-Xavier Morel, Paul Meyer, Franz Buyens, Edmond Bernhard, Remy Belvaux, Jacques Brel‚...

Ce projet, dont le tournage s'échelonnera sur plus de deux cents jours, est hors normes par rapport à tous ceux produits et réalisés à ce jour. Aussi, même si j'en ai eu l'idée et vous propose d'en être le maître d'oeuvre, il ne s'agit pas ici de MON film mais de NOTRE film à tous.

Vous l'aurez compris, ce ne sera pas une oeuvre filmique susceptible de trouver place dans les habituels circuits de distribution, destinée au départ à faire carrière et à rapporter avec certitude plus ou moins d'éventuels dividendes, mais de sauvegarder dans un même ensemble filmique, sorte de Mundaneum, l'image de tous ceux et de toutes celles qui vouent leur vie à la réalisation de leurs films.

Quid de la réalisation ?

Filmer le ou la cinéaste dans le lieu et à l'heure de son choix en un plan fixe.

a) 1/2 jour de tournage par cinéaste.

Une cassette de 30' par cinéaste.

Séquence après montage +- 13' par portrait filmé.

Support vidéo. Caméra Sony 170. Beta digit.

Une question que je considère comme essentielle est posée au départ: Qu'est-ce qui vous motive à faire des films ?

Plus le choix "cornélien" par le ou la cinéaste de choisir une seule et unique image représentative de son oeuvre ou de sa vie.

Le résultat final sera un "monument cinématographique" dont la durée dépassera celle de plusieurs longs métrages, mis bout à bout ; plus précisément, si l'on escompte un nombre arbitraire de plus ou moins deux cents cinéastes filmés, cela nous amènera à 100 heures de rushes qui après montage (+- 13' par cinéaste) donneront environ 2.300 minutes soit :

UN FILM DE TRENTE-NEUF HEURES et plus

*C'est sûr que nous serons tous un jour au Guinness Book, car je suis persuadé que notre pays est le seul territoire au monde qui compte autant de cinéastes talentueux au km2.

L'ordre d'apparition des cinéastes à l'écran se fera en regard de leur signe zodiacal. La réalisation de ce travail s'échelonnera sur plusieurs années. En cas d'incapacité de ma part de le mener à bonne fin, il va de soi que d'autres auront le devoir de prendre le relais et de le terminer‚... temporairement, puisque dans le cas présent le mot FIN n'a pas de raison d'être.

Je porte à votre attention que mon projet est soutenu par l'Association des réalisateurs/réalisatrices de films (ARRF) en plus de la Cinémathèque Royale de Belgique et du Commissariat Général aux Relations Internationales (CGRI)

Toutes les personnes avec lesquelles j'ai eu l'occasion jusqu'à présent de m'entretenir à propos de ce projet sont enthousiastes et cela, à un point tel que je n'osais imaginer.

Comme la route est longue et que le temps nous est compté, j'ai déjà entrepris de filmer quelques cinéastes.

Le résultat obtenu est passionnant et dépasse mes espérances.

Un site : bigmemory.be a été créé ; il sera mis à jour au fur et à mesure de l'avancement des tournages.

En résumé je propose donc à tous les cinéastes que ce projet intéresse de me contacter soit en m'écrivant un mail à r.olivier@skynet.be soit en me téléphonant sans trop tarder afin que nous puissions décider ensemble d'une future date de tournage.

Je vous remercie pour votre bonne attention et vous salue bien cordialement.

Richard Olivier (Juin 2008)

© Sabam

Olivier Films sprl 36, avenue du Printemps - 1410 Waterloo -T/Fax : 02 344 00 94 Portable : 0477 54 31 93

 

Livres

In hac habitasse platea dictumst. Aliquam mattis. Curabitur ut massa sed felis pellentesque tincidunt...

Accès Livres

Théâtre

Le thème récurrent et principal de toutes les pièces de Richard Olivier est le « Pouvoir » qui corrompt, mutile, qui détruit aussi bien celui qui l'exerce que celui qui le subit.

Accès théâtre

DVD

Les documents de Richard Olivier ne sont pas commercialisés. Certains sont disponibles en DVD chez l'auteur.

DVD